Le Vieux-Montréal et ses environs, juin 2015

Accueil / Le Marché / Le Vieux-Montréal et ses environs, juin 2015

Peu de changement dans le Vieux-Montréal depuis 2014 à part l’augmentation du nombre de sous-locations. En effet, les sous-locations en ce 3e quart de l’année 2015 représentent encore 30% des espaces disponibles.

Le marché du Vieux-Montréal demeure encore un marché éclectique c’est-à-dire que nous avons des édifices fort variés allant de la classe A à des édifices non-classés, à la fois d’allure historique et traditionnel, certains en excellentes conditions d’autres manquant de soins et d’entretien. Il est très difficile de s’y démêler et de voir qui sont les propriétaires consciencieux qui vous assureront un séjour agréable. Un courtier immobilier saura faire la différence et surtout POSER les bonnes questions.

Le Vieux-Montréal s’en tire tout de même mieux que le centre-ville de Montréal quant à ses taux d’inoccupation. En effet le taux de disponibilité des locaux se situe à environ 9.5% pour les 5 derniers trimestres versus des taux oscillant autour de 16% pour le centre-ville de Montréal.

Certains portefeuilles immobiliers comme celui de Gestion Georges Coulombe affichent des taux en deçà de la moyenne. L’entretien de ses édifices, la bonne coopération avec les locataires et son respect du patrimoine ainsi que sa connaissance du marché immobilier du Vieux-Montréal en font un propriétaire exemplaire. Il existe aussi plusieurs propriétaires privés de plus petites bâtisses qui sont indépendants et pas toujours aux faits des tendances et réalités du marché. Il est alors difficile d’avoir l’heure juste sur votre loyer, ce qui est inclus ou pas, les conditions de l’édifice et la comparaison par rapport aux autres options du marché.

Articles récents
Contact Us