Survol du marché immobilier, juin 2012

Accueil / Le Marché / Survol du marché immobilier, juin 2012

Toujours dans un marché immobilier équilibré, c’est-à-dire un marché ne favorisant pas nécessairement les propriétaires plus que les locataires, le marché montréalais montre tout de même des signes de resserrement avec ses taux d’inoccupation à la baisse et l’absence de nouveaux pieds carrés de bureaux. Malgré un recul du nombre de transactions bureaux d’environ 30% du troisième trimestre au quatrième trimestre 2011 réf CBRE) l’optimisme prévaut.

Avec une absorption positive de plus de 615,000 pieds carrés au dernier trimestre de 2011 et ce malgré une plus faible demande pour de nouveaux locaux de bureaux et une certaine incertitude face aux marchés américains et européens, Montréal demeure dynamique et optimiste par rapport à l’évolution de son marché immobilier. Les locataires sont cependant de plus en plus prudents et réévaluent leurs options plus tôt dans leur démarche immobilière qu’auparavant.

Malgré les projets multi résidentiels qui continuent de se multiplier et de l’arrivée des deux nouveaux centres hospitaliers universitaires, l’absence de construction de tours à bureaux au centre-ville demeure une préoccupation alors que la seule injection significative de nouveaux pieds carrés de bureaux viendra du groupe Kevric avec son projet d’Altoria et ce en 2014.

Articles récents
Contact Us